Qu'est-ce que le sommeil profond et pourquoi est-il important ?

 

Vous avez peut-être entendu dire que les adultes ont besoin de 7 à 9 heures de sommeil chaque nuit. Mais la qualité du sommeil que vous obtenez a aussi son importance.

Pendant que vous vous reposez, votre corps passe par différentes étapes du cycle du sommeil. Le sommeil profond, par exemple, est le stade du sommeil où vous devez vous sentir reposé au réveil le matin. Contrairement au sommeil rapide avec mouvements oculaires (rapid eye movement : REM), le sommeil profond est le moment où les ondes de votre corps et de votre cerveau ralentissent.

Il est difficile de se réveiller d'un sommeil profond, et si vous le faites, vous pouvez vous sentir particulièrement groggy.

Lisez ce qui suit pour en savoir plus sur cette partie de votre cycle de sommeil.

Quels sont les stades du sommeil ?

Le sommeil est divisé en deux catégories : Le sommeil paradoxal et le sommeil non paradoxal. Vous commencez la nuit en sommeil non-paradoxal (Non-REM), suivi d'une brève période de sommeil paradoxal (REM). Le cycle se poursuit tout au long de la nuit toutes les 90 minutes environ.

Le sommeil profond se produit dans la phase finale du sommeil non REM.

Sommeil non-REM

Le stade 1 du sommeil non-REM dure plusieurs minutes, car on passe de l'état d'éveil à l'état de sommeil.

Au cours de la phase 1 :

- les fonctions de votre corps - comme les battements du cœur, la respiration et les mouvements des yeux - commencent à ralentir

- vos muscles se détendent en n'ayant que des contractions occasionnelles

- vos ondes cérébrales commencent à ralentir à partir de leur état de veille

Le stade 2 représente environ 50 % du cycle de sommeil total. C'est le stade du sommeil dans lequel vous pouvez tomber plus que tout autre au cours de la nuit.

Au cours du stade 2 :

- les systèmes de votre corps continuent à ralentir et à se détendre

- votre température centrale baisse

- vos mouvements oculaires s'arrêtent

- vos ondes cérébrales sont lentes, mais vous avez de courtes périodes d'activité

Les stades 3 et 4 correspondent à un sommeil profond.

Au cours de ces stades :

- le rythme cardiaque et la respiration deviennent les plus lents, car les muscles se détendent

- vos ondes cérébrales deviennent les plus lentes qu'elles soient pendant votre sommeil

- il est difficile de se réveiller, même avec des bruits forts

Le sommeil profond est également appelé "sommeil à ondes lentes" (SWS) ou sommeil delta.

Le premier stade du sommeil profond dure entre 45 et 90 minutes. Il dure plus longtemps dans la première moitié de la nuit et devient plus court à chaque cycle de sommeil.

Sommeil paradoxal

Le stade 5, ou votre premier stade de sommeil paradoxal, survient environ 90 minutes après avoir franchi les stades non paradoxaux.

Pendant ce stade :

- vos yeux se déplacent rapidement d'un côté à l'autre

- vous faites l'expérience du rêve à mesure que votre activité cérébrale s'intensifie

- votre rythme cardiaque s'accélère jusqu'à se rapprocher de son état de veille

- votre respiration devient plus rapide et parfois même irrégulière

- vos membres peuvent même être paralysés

Quels sont les avantages du sommeil profond ?

Le métabolisme du glucose dans le cerveau augmente pendant le sommeil profond, ce qui favorise la mémoire à court et à long terme et l'apprentissage en général.

Le sommeil profond est également le moment où l'hypophyse sécrète des hormones importantes, comme l'hormone de croissance humaine, qui conduisent à la croissance et au développement de l'organisme.

Parmi les autres avantages du sommeil profond, on peut citer

- la restauration de l'énergie

- régénération des cellules

- l'augmentation de l'apport sanguin aux muscles

- la favorisation de la croissance et la réparation des tissus et des os

- le renforcement du système immunitaire

Que se passe-t-il lorsque vous n'avez pas assez de sommeil profond ?

Le sommeil profond est responsable du traitement des informations que vous rencontrez chaque jour. Si le sommeil n'est pas suffisant, le cerveau ne peut pas convertir ces informations en mémoire.

Le manque de sommeil de qualité est également lié à certaines conditions, comme

- la maladie d'Alzheimer

- les maladies cardiaques

- le diabète

- les attaques

Le stade de sommeil profond lui-même est associé à certains troubles, comme :

- somnambulisme

- terreurs nocturnes

- Pipi au lit

- manger en dormant

De combien de temps avez-vous besoin pour dormir profondément ?

Vous passez environ 75 % de votre nuit en sommeil non REM et les 25 % restants en sommeil REM. Sur ce total, environ 13 à 23 % de votre sommeil est du sommeil profond.

Cela dit, le sommeil profond diminue avec l'âge. Si vous avez moins de 30 ans, vous pouvez avoir deux heures de sommeil profond chaque nuit. Si vous avez plus de 65 ans, en revanche, vous n'aurez peut-être qu'une demi-heure de sommeil profond chaque nuit, voire pas du tout.

Il n'y a pas d'exigence spécifique en matière de sommeil profond, mais les jeunes peuvent en avoir besoin d'une plus grande quantité car cela favorise la croissance et le développement. Les personnes âgées ont toujours besoin d'un sommeil profond, mais un sommeil moins profond n'est pas nécessairement le signe d'un trouble du sommeil.

Comment savoir combien vous en recevez ?

Si vous vous réveillez épuisé, cela peut être le signe que vous ne dormez pas assez profondément.

À la maison, des appareils portables mesurent le sommeil en suivant les mouvements de votre corps pendant la nuit. Cette technologie est encore relativement nouvelle. Bien qu'elle puisse aider à identifier les habitudes de sommeil, elle n'est peut-être pas un indicateur fiable de la quantité de sommeil profond que vous avez.

Votre médecin peut vous recommander une étude du sommeil appelée polysomnographie. Pendant ce test, vous dormirez dans un laboratoire tout en étant branché à des moniteurs qui mesurent :

- le rythme respiratoire

- les niveaux d'oxygène

- les mouvements du corps

- le rythme cardiaque

- les ondes cérébrales

Votre médecin peut utiliser ces informations pour vérifier si vous atteignez le sommeil profond et d'autres stades au cours de la nuit.

Conseils pour un meilleur sommeil

La chaleur peut favoriser un sommeil plus lent. Par exemple, prendre un bain chaud ou passer du temps dans un sauna avant de se coucher peut contribuer à améliorer la qualité de votre sommeil.

Un régime pauvre en glucides ou la prise de certains antidépresseurs peuvent également favoriser un sommeil profond, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires dans ce domaine.

Dormir suffisamment en général peut également augmenter votre sommeil profond.

Voici quelques conseils :

- Établissez un horaire de sommeil où vous vous endormez et vous réveillez à la même heure chaque jour.

- Faites beaucoup d'exercice. Environ 20 à 30 minutes par jour constituent un bon début, mais évitez de faire de l'exercice dans les heures qui précèdent le coucher.

- Tenez-vous en à l'eau et aux autres boissons décaféinées avant de vous coucher. La caféine, l'alcool et la nicotine peuvent rendre plus difficile une bonne nuit de repos.

- Créez une routine à l'heure du coucher pour vous détendre de la journée, comme lire un livre ou prendre un bain.

- Bannissez les lumières vives et les bruits forts de votre chambre. Si vous passez trop de temps devant la télévision ou l'ordinateur, il vous sera peut-être difficile de vous détendre.

- Ne restez pas au lit à vous tourner et à vous retourner. Envisagez de vous lever et de faire une activité légère, comme lire, jusqu'à ce que vous soyez à nouveau fatigué.

- Envisagez de remplacer vos oreillers si vous les avez depuis plus d'un an et que vous avez du mal à vous mettre à l'aise.

Si les conseils ci-dessus ne vous aident pas, prenez rendez-vous avec votre médecin.

Commence à prendre soin de toi dès maintenant