Tout sur les vitamines prénatales

Le célèbre dicton sur la grossesse dit que vous mangez pour deux. Et même si vous n'avez pas besoin d'autant de calories supplémentaires lorsque vous êtes enceinte, vos besoins nutritionnels augmentent. Pour s'assurer que les futures mamans consomment suffisamment de vitamines et de minéraux, elles prennent souvent des vitamines prénatales. Les vitamines prénatales sont associées à la réduction des risques de complications liées à la grossesse, comme les anomalies du tube neural ou encore l'anémie.

Avec autant d'avantages, il est facile de se demander si vous devez en prendre même si vous n'êtes pas enceinte ou n'essayez pas de l'être. Mais en règle générale, si vous n'envisagez pas de mettre un petit être au monde, la majorité de vos nutriments doivent provenir de votre alimentation, et non d'une vitamine.

 A LIRE AUSSI : Les meilleures vitamines pour une bonne nuit de sommeil

 

Voici un aperçu des risques et des avantages de la prise de vitamines prénatales.

 

Que sont les vitamines prénatales ?

Dans l'allée des vitamines de votre pharmacie locale, vous trouverez un vaste assortiment de vitamines destinées à des personnes de sexe et d'âge différents. Les vitamines prénatales s'adressent spécifiquement aux femmes qui envisagent de devenir enceintes ou qui le sont déjà.

Le concept des vitamines prénatales est que certains des besoins nutritionnels et vitaminiques d'une femme augmentent avec la grossesse. Un bébé a notamment besoin de certains nutriments pour se développer. Les futures mamans ne consomment pas toujours suffisamment de nutriments dans leur alimentation quotidienne. Les vitamines prénatales sont destinées à combler ce manque nutritionnel.

Il est important de se rappeler que les vitamines prénatales sont un complément à une alimentation saine pour les futures mamans. Elles ne remplacent pas un régime alimentaire sain.

 

En quoi les vitamines prénatales diffèrent-elles des multivitamines traditionnelles ?

De nombreux types de vitamines prénatales sont disponibles sur le marché. Bien qu'il n'y ait pas de formulation spécifique pour toutes les vitamines prénatales, vous constaterez probablement qu'elles contiennent au moins ces nutriments clés :

 

Selon la Clinique Mayo, les femmes enceintes et adultes ont besoin de 1 000 milligrammes (mg) de calcium par jour. Les vitamines prénatales contiennent généralement entre 200 et 300 mg de calcium. Elles contribuent aux besoins en calcium d'une femme, mais ne couvrent pas la totalité de ses besoins quotidiens en calcium. Le calcium est important pour toutes les femmes car il contribue à la solidité de leurs os.

Une consommation suffisante d'acide folique est liée à la réduction des anomalies du tube neural comme le spina bifida. L'American College of Obstetricians and Gynecologists recommande aux femmes enceintes (et à celles qui essaient de tomber enceintes) de prendre chaque jour 600 microgrammes (mcg) d'acide folique, toutes sources confondues. Comme il peut être difficile d'obtenir cette quantité d'acide folique uniquement à partir des aliments, un supplément est recommandé. Les aliments contenant de l'acide folique (également appelé folate) comprennent les haricots, les légumes verts à feuilles, les asperges et le brocoli. De nombreux aliments enrichis, comme les céréales, le pain et les pâtes, contiennent également du folate.

Ce minéral est nécessaire à la création de nouveaux globules rouges dans l'organisme. Comme la femme augmente son volume sanguin pendant la grossesse, le fer est un élément indispensable. Selon la clinique Mayo, les femmes enceintes ont besoin de 27 mg de fer par jour. C'est 8 mg de plus que les femmes qui ne sont pas enceintes.

 

Les vitamines prénatales contiennent souvent d'autres vitamines et minéraux. Ceux-ci peuvent inclure :

 

Quand dois-je prendre des vitamines prénatales ?

Consultez toujours votre médecin avant de commencer à prendre des vitamines prénatales. Si vous essayez de concevoir un enfant ou si vous êtes enceinte, votre médecin vous recommandera probablement d'en prendre. Bien que les vitamines prénatales soient en vente libre, les médecins peuvent également les prescrire. Les femmes enceinte de plusieurs bébés, les adolescentes enceintes et les femmes enceintes ayant des antécédents de toxicomanie présentent un risque plus élevé de carences en vitamines et minéraux. Les vitamines prénatales sont particulièrement importantes pour ces femmes.

Les médecins recommandent souvent aux femmes qui allaitent de continuer à prendre des vitamines prénatales après l'accouchement. Les vitamines prénatales peuvent servir de complément supplémentaire aux femmes qui allaitent et qui ont besoin de beaucoup de nutriments pour produire du lait maternel.

Même si vous n'essayez pas de tomber enceinte, vous pourriez avoir envie de prendre un supplément d'acide folique. En effet, la moitié des grossesses aux États-Unis ne sont pas planifiées. Le cerveau et la moelle épinière étant déjà en formation au début de la grossesse, l'acide folique est vital. Les femmes en âge de procréer peuvent également consommer davantage d'aliments riches en folates au lieu de prendre un supplément.

A LIRE AUSSI : Les meilleures vitamines et compléments pour traiter l'acné

 

Puis-je prendre des vitamines prénatales si je ne veux pas être enceinte ?

Les vitamines prénatales sont spécifiques aux besoins des femmes enceintes et allaitantes. Elles sont conçues pour combler les carences nutritionnelles courantes d'une femme enceinte. Mais elles ne sont pas vraiment destinées aux femmes (ou aux hommes) qui ne sont pas enceintes ou qui n'allaitent pas.

La prise quotidienne d'une trop grande quantité d'acide folique peut avoir l'effet secondaire indésirable de masquer une carence en vitamine B 12. L'excès de fer peut également poser des problèmes. Une consommation excessive de fer est associée à des problèmes de santé tels que la constipation, les nausées et la diarrhée.

A LIRE AUSSI : Les multivitamines fonctionnent-ils ? La surprenante vérité

Des quantités excessives de nutriments comme la vitamine A provenant de vitamines synthétiques peuvent être toxiques pour le foie d'une personne. Là encore, il est préférable d'obtenir ces nutriments par le biais de votre alimentation plutôt que par une pilule. Pour ces raisons, la plupart des femmes devraient renoncer aux vitamines prénatales, sauf avis contraire de leur médecin.

 

Idées fausses sur les vitamines prénatales

De nombreuses femmes prétendent que les vitamines prénatales affectent la croissance des cheveux et des ongles. Certaines prétendent que la prise de vitamines prénatales fait pousser les cheveux plus épais ou plus vite, et que les ongles pourraient également pousser plus vite ou plus fort.

Mais selon la clinique Mayo, ces affirmations n'ont pas été prouvées. Prendre des vitamines prénatales pour avoir de meilleurs cheveux ou ongles n'apportera probablement pas les résultats escomptés. Elles peuvent également avoir des effets secondaires indésirables.

 

RÉSUMÉ

Si vous envisagez de prendre des vitamines prénatales et que vous n'êtes ni enceinte, ni en train d'allaiter, ni en train d'essayer de concevoir un enfant, évaluez d'abord votre régime alimentaire. La plupart des personnes qui ont une alimentation équilibrée n'ont pas besoin de prendre de multivitamines. Une alimentation équilibrée comprend des protéines maigres, des produits laitiers à faible teneur en matières grasses, des céréales complètes et une grande quantité de fruits et de légumes.

Mais n'oubliez pas qu'il y a toujours des exceptions pour lesquelles vous pouvez avoir besoin de prendre un supplément de vitamines ou de minéraux. Votre médecin a peut-être décelé des carences nutritionnelles spécifiques dans votre alimentation. Dans ce cas, il est généralement préférable de prendre un supplément conçu pour traiter votre carence spécifique. Le fait de connaître les symptômes potentiellement indésirables peut vous aider à déterminer si vous subissez les effets secondaires d'un excès de vitamines ou de minéraux.

Pour recevoir gratuitement notre guide santé, c’est ici :