Les vitamines peuvent-elles contribuer à atténuer mes symptômes de ménopause ?

Comment la ménopause affecte le corps

La ménopause est une réalité de la vie pour de nombreuses femmes. Elle survient lorsque les femmes cessent d'avoir leurs règles. La période précédant la ménopause, pendant laquelle les femmes produisent progressivement moins d'œstrogènes, est appelée périménopause. Lorsque les femmes passent de la périménopause à la ménopause, elles peuvent éprouver les symptômes suivants :

- des bouffées de chaleur

- de l'insomnie

- de la sécheresse vaginale

- des sueurs nocturnes

- une prise de poids

- des sautes d'humeur

- des changements dans la libido

Certaines femmes traversent la ménopause et ne ressentent que des symptômes mineurs. D'autres éprouvent des symptômes graves. Certaines vitamines peuvent contribuer à atténuer les symptômes de la ménopause et à favoriser la santé générale.

Lorsque le taux d'œstrogènes dans l'organisme diminue, le risque de développer certaines affections augmente. Cela comprend :

- l'ostéoporose

- les maladies cardiaques

- l’incontinence urinaire

Voici cinq vitamines qui aident à minimiser les symptômes d'une baisse du taux d'œstrogènes.

À LIRE AUSSI:  11 façons naturelles de réduire les symptômes de la ménopause

 

Option n° 1 : la vitamine A

La vitamine A est le nom d'un groupe de composés appelés rétinoïdes. La vitamine A préformée, également connue sous le nom de rétinol, est stockée dans votre foie. Une trop grande quantité peut être toxique. Vous obtenez de la vitamine A préformée lorsque vous mangez des produits d'origine animale, des aliments enrichis ou lorsque vous prenez des compléments de vitamine A. Vous obtenez également de la vitamine A lorsque vous mangez des fruits et des légumes riches en bêta-carotène. Votre organisme transforme le bêta-carotène en vitamine A selon vos besoins.

La vitamine A est nécessaire à la santé des os. Cependant, la prise de vitamine A pendant la ménopause est controversée. Une étude de 2002 a établi un lien entre des niveaux élevés de vitamine A préformée et des fractures de la hanche chez les femmes ménopausées. Cela a conduit certains à se demander si la vitamine A est réellement bonne pour les os. Des études ultérieures ont donné des résultats mitigés, de sorte que l'on ne sait pas exactement dans quelle mesure la vitamine A préformée peut augmenter le risque de fracture osseuse.

La vitamine A obtenue à partir du bêta-carotène ne semble pas augmenter le risque de fracture osseuse. Elle peut contribuer à préserver la santé des os après la ménopause. Vous pouvez contribuer à obtenir la vitamine A provenant du bêta-carotène en consommant des fruits et légumes orange et jaunes. Si vous prenez des suppléments de vitamine A, ne dépassez pas la valeur quotidienne recommandée de 5 000 UI. Vous devriez trouver un supplément qui contient au moins 20 % de vitamine A provenant du bêta-carotène.

Option n° 2 : la vitamine B-12

La vitamine B-12 est une vitamine hydrosoluble présente dans de nombreux aliments. Elle est nécessaire pour :

- la santé des os

- la production d'ADN

- la fonction neurologique

- la création de globules rouges

En vieillissant, l'organisme perd une partie de sa capacité à absorber la vitamine B-12 et le risque de carence en vitamine B-12 augmente. Les symptômes d'une carence en vitamine B-12 peuvent être les suivants

- fatigue

- constipation

- perte d'appétit

- engourdissement et picotements dans les mains et les pieds

- problèmes d'équilibre

- dépression

- démence

À un stade plus avancé, la carence en vitamine B-12 peut provoquer une anémie. L'apport nutritionnel recommandé (ANR) en vitamine B-12 est de 2,4 microgrammes (mcg) par jour pour les femmes de 14 ans et plus. Vous pouvez aider à combler ce besoin pendant et après la ménopause en prenant un supplément de vitamine B-12 et en consommant des aliments enrichis.

Option no 3 : vitamine B-6

La vitamine B-6 (pyridoxine) contribue à la fabrication de la sérotonine, une substance chimique responsable de la transmission des signaux cérébraux. À mesure que les femmes vieillissent, le taux de sérotonine diminue. La fluctuation des niveaux de sérotonine peut être un facteur contribuant aux sautes d'humeur et à la dépression courantes à la ménopause.

L'ANR de la vitamine B-6 est de 100 milligrammes (mg) par jour pour les femmes de 18 ans et plus. La prise d'un supplément de vitamine B-6 pendant et après la ménopause peut aider à prévenir les symptômes causés par un faible taux de sérotonine. Ces symptômes comprennent la perte d'énergie et la dépression.

À LIRE AUSSI:  15 aliments riches en vitamine B6

 

Option n° 4 : vitamine D

Votre corps fabrique de la vitamine D après avoir été exposé à la lumière du soleil. Une carence en vitamine D peut augmenter le risque de fractures, de douleurs osseuses et d'ostéomalacie (ramollissement des os). Les femmes âgées, en particulier celles qui sont confinées à la maison ou qui ne sont pas exposées à la lumière du soleil, sont exposées à un risque de carence en vitamine D. Les femmes âgées de 19 à 50 ans devraient prendre 15 mcg (600 UI) de vitamine D par jour ; les femmes de plus de 50 ans devraient prendre 20 mcg (800 UI). Bien qu'il soit possible d'y parvenir grâce à une alimentation riche en vitamine D, il est préférable de prendre un supplément. Cela vous permettra d'obtenir la quantité appropriée chaque jour.

Les aliments qui contiennent de la vitamine D sont les suivants

- les poissons gras

- les huiles de foie de poisson

- le foie de bœuf

- le fromage

- le jaune d'œuf

À LIRE AUSSI:  Comment avoir sa dose de vitamine D

 

Option n° 5 : la vitamine E

La vitamine E est un antioxydant qui aide à combattre les radicaux libres qui endommagent les cellules dans l'organisme. La vitamine E peut également contribuer à réduire l'inflammation dans l'organisme. Le stress peut causer des dommages aux cellules et augmenter le risque de :

- dépression

- maladies cardiaques

- prise de poids

Ce sont des conditions communes à la ménopause.

Des recherches ont montré que la vitamine E aide à soulager le stress, réduit le stress oxydatif et peut contribuer à réduire votre risque de dépression. Pour augmenter votre consommation de vitamine E pendant et après la ménopause, prenez un supplément de vitamine E et ajoutez des aliments riches en vitamine E à votre alimentation. Visez au moins 15 mg par jour.

Voici quelques aliments qui contiennent de la vitamine E

- le germe de blé

- les amandes

- les noisettes

- l'avocat

- le brocoli

- les crustacés

- la courge

- les graines de tournesol

- les épinards

Risques et avertissements

Des quantités élevées de vitamine A peuvent provoquer une toxicité. Les personnes souffrant d'une maladie du foie ou qui boivent beaucoup d'alcool ne devraient pas prendre de suppléments de vitamine A. La vitamine A peut provoquer une baisse de la tension artérielle. Ne prenez pas de vitamine A si vous avez une pression sanguine basse ou si vous prenez des médicaments qui abaissent la pression sanguine.

Utilisez la vitamine A avec précaution si vous :

- prenez des contraceptifs oraux

- prenez des antibiotiques de type tétracycline

- prenez des agents anticancéreux

- absorbez mal les graisses

- prenez des anticoagulants ou des médicaments qui affectent le saignement ou la coagulation.

La vitamine E doit être utilisée avec prudence chez les personnes atteintes de :

- la maladie d'Alzheimer et d'autres formes de déclin cognitif

- lésions oculaires

- problèmes rénaux

- problèmes cardiaques

- problèmes de peau

La vitamine D, la vitamine B-6 et la vitamine B-12 peuvent avoir un impact sur la glycémie et la pression artérielle. Utilisez-les avec prudence si vous souffrez de diabète, d'hypoglycémie, d'hypotension ou si vous prenez des médicaments qui affectent la glycémie et la tension artérielle.

La vitamine B-6 peut augmenter votre risque de saignement. Utilisez-la avec prudence si vous avez un trouble de la coagulation ou si vous prenez des anticoagulants.

Utilisez la vitamine B-12 avec prudence si vous avez :

- des problèmes cardiaques

- une pression artérielle élevée

- un cancer ou antécédents de cancer

- des problèmes de peau

- des problèmes gastro-intestinaux

- un faible taux de potassium

De nombreux médicaments courants en vente libre et sur ordonnance peuvent interagir avec les vitamines. Si vous prenez des médicaments, demandez à votre médecin ou à votre pharmacien quelles sont les interactions possibles avant de prendre des vitamines.

Conclusion

Il y a des choses que vous pouvez faire pour faciliter la transition vers la ménopause. Par exemple, rester active physiquement, gérer le stress et dormir suffisamment peuvent être bénéfiques. Vous devriez également éviter les aliments transformés. Optez plutôt pour des aliments à forte densité nutritionnelle, tels que

- les fruits

- les légumes

- les céréales complètes

- les graisses saines

- les fruits de mer

- les fruits à coque

- les graines

Parlez à votre médecin de vos préoccupations concernant la ménopause. Il peut vous aider à décider si la prise de vitamines pour la ménopause peut vous être bénéfique.

À LIRE AUSSI:  Comment choisir des vitamines et des compléments de haute qualité

Pour recevoir gratuitement notre guide santé, c’est ici :