Interview Emeline Sanz, directrice artistique.

 

C’est une personne solaire et passionnée que nous avons découvert avec Emeline Sanz, une directrice artistique authentique avec une belle ténacité et une créativité débordante. Elle revient dans cet entretien sur son parcours, ses projets et ses passions ! Une jeune femme vraiment gaie, lumineuse et inspirante !

 

 

 

  1. Peux-tu nous raconter ton enfance ? 

J'ai grandi dans le sud-ouest de la France à Bayonne. J'ai eu une enfance tout ce qu'il y a de plus heureuse, avec des parents qui m'ont toujours soutenue et poussée à réussir.

  1. Comment as-tu choisi tes études ? 

J'ai choisi la filière de la communication pour mes études, je suis de nature sociable, et plutôt solaire, le domaine semblait se rapprocher de cela. Ensuite j'ai intégré sup de pub pour me spécialiser dans la création. Et dernièrement, Icadémie, pour faire une formation complémentaire d'UX-UI design et ajouter une corde à mon arc. 

À LIRE AUSSI: Interview Amélie Ebongué : Founder & Social Content Creative

 

  1. Comment est née cette passion pour la création ? 

A la fin de mon BTS communication, ces deux années visant tout un ensemble de métiers dans le secteur, j'ai voulu cibler davantage, et il était assez évident que la fibre créative était celle qui me plaisait le plus. L'étude brève des logiciels était celle qui me passionnait le plus à l'époque, alors je me suis lancée !

  1. Quel a été ton parcours professionnel avant le freelance ? 

J'ai passé ma première année à Paris dans une agence appelée Steve Paris, en alternance. Ensuite, j'ai terminé mon master chez McCann Paris, une seconde année d'alternance. A ce stade-là, j'avais travaillé pour de nombreux clients (la Halle, Bonobo, Label 5, L'Oréal, Vichy laboratoires, Nestlé…). Finalement diplômée, je me suis lancée en freelance, j'ai travaillé quelques mois avec des petites agences, et plus petits clients, avant de trouver un contrat chez Publicis Conseil, dans la cellule de Garnier. Aujourd'hui je suis freelance à temps plein.

À LIRE AUSSI: Interview de Sonia Peyrieux, journaliste beauté et bien-être

 

  1. Que t’apporte l’activité freelance ?

Le freelance me permet de travailler pour des clients situés principalement à Paris sans nécessairement y vivre. C'est déjà un confort de vie. Ensuite, la gestion de mon temps, je suis plus flexible, et je peux me former en parallèle d'accepter de nouveaux projets.

  1. Quels sont tes projets futurs ?

J'aimerais postuler pour des postes à l'étranger, idéalement dans des pays anglophones, dans le but d'améliorer mes compétences en langues.

  1. Quelle est ta plus grande fierté dentrepreneure ? 

Ma plus grande fierté d'entrepreneure, c'est d'être entrepreneure. C'était quelque chose que je me voyais difficilement faire, si jeune, par peur. Pourtant, je peux le dire : je m'en sors très bien ! La gestion des projets avec différentes entreprises, différents clients, en plus de suivre une formation, ça m'a fait prendre confiance en moi.

À LIRE AUSSI:  Interview Caroline Podlewski, directrice artistique.

 

  1. Si tu pouvais inviter 3 personnes à un dîner, quelles seraient-elles ? 

Mon père, ma mère et mon petit-ami. C'est eux le plus grand de tous les soutiens.

  1. Comment partage-tu ton temps aujourdhui ? 

Je prends le temps le matin, pour aller marcher avec mon chien, je me réserve 2h de formation, je travaille pour mes clients, je fais du sport et je cuisine !

  1. Quel est le rêve qui te reste à réaliser ? 

J'ai une multitude de rêves, tellement que je ne saurais pas les compter ! Mais je dirais que le plus grand serait de faire le tour du monde.

À LIRE AUSSI:  Interview Caroline Siavy, cheffe de rubrique beauté à ELLE.fr

 

  1. Quel est le plus beau voyage que tu as réalisé ? Pourquoi ? 

Mon voyage en Guadeloupe, le premier voyage transatlantique que je me suis payée par moi-même ! 

  1. Quel est le meilleur conseil que l'on t’ait jamais donné ? 

Fais de ton mieux, travaille dur, et cela portera toujours ses fruits.

  1. Comment progresses-tu ? 

En me mettant des coups de pieds aux fesses, et surtout en demandant des conseils autour de moi.

  1. Quelle est ton addiction ? 

Le yoga !

À LIRE AUSSI:  Les 13 bienfaits du yoga confirmés par la science

 

  1. Si tu pouvais murmurer quelque chose à loreille de Emeline à la sortie de de Sup de Pub, que lui dirais-tu ? 


Prends des risques, tu verras que ça paye.

  1. As-tu une citation ou un proverbe qui te vient souvent à lesprit ?


Si une porte se ferme, c'est qu'une plus belle va s'ouvrir.

  1. Que penses-tu des compléments alimentaires ? En prends-tu personnellement ? 

Je suis pour dans la mesure où ils sont naturels, et d'origine végétale. J'en prends pour mes cheveux, et je fais des cures de vitamines l'hiver.

  1. Que penses-tu de Konjak Paris ? As-tu un conseil nous prodiguer ?

Je ne connaissais pas du tout votre marque, mais je peux déjà dire que le produit est très tentant. Très actuel et à l'écoute des consommateurs d'aujourd'hui, on recherche du bio, du naturel, fait en France, vous cochez toutes les cases !
J'aime aussi énormément votre univers graphique, sobre et cute à la foi.
Tout ce qui tourne autour du blog, de votre Instagram, c'est vraiment hyper instructif, et je trouve ça très fédérateur ! Continuez à fond !

 

Merci Emeline <3

À LIRE AUSSI:  Interview de Salomé Peter, journaliste lifestyle à Prisma Media

Commence à prendre soin de toi dès maintenant