Interview de Sandra Gandoin, journaliste BFM Business

Encore une rencontre d’exception chez Konjak Paris ! Nous avons eu le privilège de nous entretenir avec Sandra Gandoin qui co-anime la matinale Good Moning Business de 6h à 9h sur BFM Business. Cette pétillante journaliste nous a parlé de son parcours, de la vie trépidante des médias, de ses horaires décalés et nous donne un excellent conseil de lecture qui devrait vous plaire ! Passionnant !

Pouvez-vous nous raconter votre enfance ?

J’ai passé une enfance heureuse à Orléans avec un papa qui était musicien et une maman qui travaillait dans la vente par correspondance. Je ne savais pas trop vers quel domaine m’orienter donc je me suis dirigée vers une licence d’AES généraliste. Ma mère me dit que j’ai toujours voulu être journaliste, dans mes souvenirs c’est surtout le milieu de la télévision qui me fascinait : il représentait Paris, une forme d’excellence, un côté « paillettes » certainement.

Comment est née cette passion pour le journalisme ?

Comme je l’ai dit j’avais une fascination pour le milieu de la télévision, je trouvais ça génial, pas banal, lumineux ! J’adorais voir Anne Sinclair présenter 7 sur 7 ! Après mes études, j’ai eu l’opportunité de faire un stage en rédaction dans la chaîne Demain qui appartenait au groupe Canal+. J’ai pu côtoyer martien Molléon, qui traitait des sujets d’emploi et d’insertion. Ensuite je suis passée à France TV au service des sports où j’ai travaillé avec Christian Prudhomme et Lionel Chamoulaud. J’ai couvert les JO de Sidney c’était passionnant ! Après cette expérience je suis entrée chez Infosport où j’ai passé 10 ans. J’y ai appris plein de choses. Enfin j’ai bifurqué vers les « infos géné » à RMC, BFM et maintenant BFM Busines sur l’économie.

À LIRE AUSSI : Interview de Salomé Peter, journaliste lifestyle à Prisma Media

 

Vous avez travaillé chez Infosport, puis RMC et enfin BFM, en quoi la culture d’entreprises de ces médias diffère-t-elle ?

En fait il faut se rendre compte que quand je rentre chez Infosport c’est le tout début des chaines d’information en continu ça n’existait quasiment pas à l’époque. Donc il y avait un esprit très jeune et dynamique, beaucoup de réactivité, le système a beaucoup évolué. Au début c’était surtout des commentaires sur des images d’agence et petit à petit il y a eu davantage de tournage et de contenu propriétaire. Je fais véritablement partie de la première génération de ces journalistes, ça a été passionnant de vivre cette aventure ! Concernant mes différentes expériences, le sport c’est super exigeant il faut connaître toutes les règles et les athlètes, moi je suivais les sports individuels (ski, tennis, formule 1) et la NBA la nuit ! Le fait d’être une femme ne m’a pas forcément aidé alors j’ai souhaité passer sur quelque chose de plus généraliste. Aujourd’hui je suis vraiment heureuse de suivre l’économie.

 

 

Vous avez rencontré beaucoup entrepreneur(e)s à succès dans votre émission Good Morning Business, quelles sont les traits communs que vous avez pu déceler chez eux (if any) ?

Nous avons 5 invités chaque jour dont de nombreux entrepreneurs, c’est vraiment fabuleux de rencontrer ce type de profils, ils dégagent beaucoup de positif, ils sont ambitieux, ils veulent changer le monde. Sentir cet esprit d’entreprendre est vraiment enrichissant. Il y a des aventures folles, comme Ÿnsect qui révolutionne l’alimentation animale. Beaucoup de ces entrepreneurs sont dans une démarche RSE, ils veulent croître tout en respectant la planète c’est une démarche à laquelle j’adhère. Il y a plein d’histoires avec les levées de fonds, les résultats, la vie économique est trépidante !

 

Pouvez-vous nous dire un mot des BFM Awards, quels enseignements tirez-vous de cette compétition ?

C’était cette année la 16ème session de cette cérémonie qui s’est très bien passée !  Nous avons accueilli Bernard Arnault et Carlos Tavares pour leur remettre des prix, ainsi que Carole Juge de Joone. Ces patrons donnent vraiment envie d’entreprendre, ils sont inspirants !

 

Quelle est votre plus grande fierté de journaliste ?

J’ai eu la chance de couvrir de grands évènements quand j’étais aux infos géné, certaines dramatiques comme la vague d’attentats et certaines totalement inattendues comme la démission du pape Benoit XVI que l’on a appris 3 minutes avant de prendre l’antenne, on a cru à un gag de l’équipe, depuis quand un pape démissionne-t-il ?!

 

 

Si vous pouvez inviter 3 personnes à un dîner, quelles seraient-elles ?

Oh j’organisera un dîner avec Gabrielle Chanel, Jean Cocteau et Sergej Diagelev. J’adore ce m mélange des arts (couture, poésie, danse) !

Comment organisez-vous votre temps aujourd’hui ? 

Mon réveil sonne à 2h, je suis à 2h45 au bureau. Préparation de l’émission jusqu’à 6h (nous écrivons tout). Puis passage au maquillage et prise d’antenne à 6h. L’émission s’achève à 9h, debrief avec l’équipe et retour à la maison à 11h. je me couche vers 20h.

À LIRE AUSSI : De combien d'heures de sommeil avez-vous vraiment besoin ?

 

Quel est le roman (ou le film) qui vous a le plus marqué et pourquoi ?

L’irrégulière d’Edmonde Charles-Roux. C’est la biographie de Gabrielle Chanel de de ses années d'orphelinat jusqu'à sa consécration comme icône de la mode parisienne avec la description d'une époque. L'auteure dépeint les grandes figures de la vie artistique qui ont croisé la vie de Coco Chanel, la condition des femmes, les mœurs et les modes comme elle montre l'audace vestimentaire de Chanel et son génie créatif.

 

Quel est le rêve qui vous reste à réaliser ?

J’en ai deux : pour ma carrière j’aimerais écrire ! Et en termes matériel, avoir une maison avec vue sur la mer dans le pays basque !

 

Quel est le plus beau voyage que vous ayez réalisé ? Pourquoi ?

A Los Angeles avec mon fils et des amis. Nous étions à Venice, j’adore l’atmosphère de cette ville, la lumière folle !

 

Quel est le meilleur conseil qu'on vous ait jamais donné ?

C’est le conseil que ma maman m’a donné : sois une femme indépendante. Je l’ai suivi à la lettre !

À LIRE AUSSI : Interview Alexandra Le Tellier : entrepreneure libre

 

Comment progressez-vous ?

En rencontrant des gens, parfois on est tenté de rester dans sa zone de confort mais il faut constamment se challenger. Cette année j’ai rencontré beaucoup de gens et ma plus belle rencontre c’est Christophe Christophe Jakubyszyn, qui a vraiment la fibre d’apprendre aux autres et qui est ultra-intéressant, c’est vraiment génial de travailler avec lui !

 

Quelle est votre addiction ?

Le chocolat ! je ne peux pas résister aux rochers de Patrick Roger !

 

Que pensez-vous des compléments alimentaires ? En prenez-vous personnellement ? 

J’en prends de temps en temps, je fais très attention à ce que mange. Plutôt des probiotiques sous forme de cure.

 

Que pensez-vous de Konjak Paris ? Avez-vous un conseil nous prodiguer ?

Je connaissais la plante de konjac sous forme de nouilles et ses multiples bienfaits, je vous souhaite beaucoup de succès dans votre aventure !

 

Merci Sandra <3

Commence à prendre soin de toi dès maintenant