INTERVIEW DE LAURE DODIER FONDATRICE DE GENKI DAILY

Le yin et le yang, ça vous dit forcément quelque chose mais savez-vous que ce concept est à la base de la médecine traditionnelle chinoise (MTC) ? Pour en savoir davantage, nous sommes allés interroger la géniale Laure Dodier, créatrice de Genki Daily. On y parle changement de vie, soin de soi, conseils santé et en bonus un feel good movie ! Une femme vraiment inspirante !  

 

Peux-tu nous raconter ton parcours et la genèse de Genki Daily ?

 

Pour résumer je pourrais dire que j’ai 34 ans et que je me rapproche aujourd’hui de ce à quoi j’aspire depuis 12 ans. En effet, à 22 ans on m’a diagnostiqué une tumeur inflammatoire derrière l’œil (glande lacrymale) et j’ai dû subir 2 ans de traitements à base de corticoïdes. C’est pendant cette période que je me suis aperçue que la médecine moderne était utile (c’est elle qui m’a guérie), mais que les médecines douces avaient aussi leurs vertus et leurs rôle à jouer, après qu’un soignant m’en ait parlé . J’ai aussi pris conscience du lien entre mental et corps et de la nécessité de prendre soin de soi. Les médecins m’avaient dit à l’époque que cette tumeur était certainement dûe au stress. Dans la médecine traditionnelle chinoise, l’œil est relié au foie et à la colère, et quand je pense avec le recul à la colère que je ressentais à l’époque et au stress que ça générait, c’est ce qui était vraisemblablement à l’origine de cette maladie.

Ensuite j’ai commencé une carrière dans des agences de communication pendant 8 ans et je dois dire que pendant cette période j’ai donné beaucoup d’énergie, j’ai beaucoup appris mais je me suis un peu oubliée.

J’ai rencontré un homme extraordinaire, Raphaël, qui est devenu mon compagnon, et mon associé dans Genki Daily. En tant que praticien en shiatsu et en MTC, c’est lui qui m’a ouvert les yeux et fait découvrir cette médecine dans laquelle j’ai trouvé beaucoup de réponses.

Pour revenir à Genki Daily c’est parti d’une discussion de couple ! Raphaël était frustré de voir certains de ses patients ne pas mettre en application les conseils prodigués, il y avait besoin d’un accompagnement supplémentaire. Et puis on venait d’avoir un bébé, j’avais très envie de prendre mieux soin de moi et je voyais que beaucoup de conseils n’étaient pas adaptés à notre situation. Comme la mode des Miracle Mornings par exemple, c’est très beau sur le papier mais essayez ça avec un bébé qui ne se réveille jamais à la même heure !

Alors on s’est dit qu’il fallait adapter les conseils aux situations de chacun et de là est née l’idée de Genki Daily qui se décline sur plusieurs formats, avec du contenu gratuit et payant :

  • Un site avec un blog avec des articles de fond ;
  • Une newsletter envoyée deux fois par semaine avec de la vulgarisation sur les basiques de la MTC, des conseils et exercices simples en vidéo pour entretenir sa santé, des aliments passés sous la loupe de la diététique chinoise;
  • Un programme d’accompagnement pendant un mois « Déclic », une fois par trimestre dont l’objectif est de mieux se connaître et de lever ses freins au changement
  • Des ateliers en présentiel sur la métropole bordelaise.
  • Et des nouveautés à venir début 2021, pour avoir des outils très adaptés en fonction de sa constitution et de sa situation de vie.

 

 

 

Justement, tu te définis comme « provocatrice de déclics », tu peux nous en dire davantage ?

 

Quand j’ai commencé l’aventure Genki Daily j’ai travaillé sur ma raison d’être, mon Why et je me suis aperçue que pour accomplir les plus grandes transformations, il faut bien sûr de la volonté mais surtout un déclic, cette petite étincelle qui te fait percuter. Et je me suis attachée à aider les personnes à se poser les bonnes questions, je fais ça naturellement j’amène les gens à se questionner pour que la réponse vienne d’eux. En fait il faut faire en sorte que les gens réfléchissent, se remettent en question et puissent implémenter de vrais changements dans leur mode de vie.

 

Peux-tu nous présenter ton associé Raphaël ? Comment vous répartissez-vous les rôles ? 

 

 

Raphaël est un praticien et enseignant en shiatsu et en MTC depuis plus de 10 ans. Il a été formé au Japon et en Inde où il a appris aussi l’Ayurveda. Dans notre organisation interne, il s’occupe du fond du contenu et moi plutôt de la forme et du relationnel. On est très complémentaires. Lui a vraiment la connaissance du sujet et moi je sais comment rendre cette connaissance accessible au plus grand nombre. Je m’occupe des réseaux sociaux et on travaille tous les deux à créer des boîtes à outils thématiques que l’on co-construit avec des personnes qui sont dans une situation de vie particulière. Par exemple avec des jeunes parents pour comprendre comment leur situation appelle des réponses adaptées et comment la MTC peut les aider à prendre soin d’eux.

 

 

 

 

Quelles sont les valeurs que vous défendez ?

 

La Nature en tant qu’ensemble de lois qui régissent le monde ; l’homme fait partie de la nature et doit respecter son fonctionnement. Cela va au-delà de l’écologie, c’est vraiment une question de symbiose de l’humain avec son écosystème et son environnement.

La Singularité de chacun. On est unique et on a une constitution, une histoire, un vécu qui nous est propre. Cela veut dire qu’on va réagir différemment aux maladies comme aux bonnes nouvelles. Il faut donc commencer par bien se connaître pour prendre bien soin de soi, ce qui convient aux autres ne nous conviendra pas forcément.

L’Accessibilité. On ne veut pas rester dans notre tour d’ivoire. Les connaissances qu’on transmet doivent être simples de manière à être comprises et adoptées par chacun, il n’y a pas besoin de devenir un expert en MTC. L’accessibilité, c’est  aussi une question de budget, et la raison pour laquelle nous diffusons des conseils avec notre contenu gratuit, pour que tout le monde puisse y avoir accès sans frein financier.

 

 

Peux-tu nous donner en quelques mots les grands principes de la médecine chinoise ?

 

C’est une médecine multimillénaire mais constamment actualisée dans la façon de la pratiquer. Elle est à la fois curative et préventive et basée sur les principes d’observation de la nature.

Les grands principes sont le yin et le yang que tout le monde connaît au moins de nom, l’influence des cinq éléments (eau, feu, terre, bois, métal) sur nous, l’énergie vitale (le qi) qui traverse notre corps via des canaux reliés à des organes qu’on appelle méridiens. Des blocages dans ces canaux peuvent être à l’origine de certains déséquilibres qui deviendront pathologiques.

Dans la MTC il y a une dimension diététique (classement des aliments par rapport au yin et au yang et aux 5 éléments), de pharmacopée (plantes), de gymnastique santé (qi qong), de massage (tui na) et d’acupuncture/ventouses/moxa qui sont différentes techniques pour travailler sur les points situés le long des méridiens.

Il s’agit d’une médecine holistique qui prend en compte le lien entre le mental, le physiologique et l’émotionnel, mais également le fait que chacun est unique. Chaque personne est traitée de manière adaptée à sa constitution et à son environnement.

 

 

Pardon pour la question naïve mais y-a-t-il un lien avec l’aryuveda ?

 

L'ayurveda c’est la médecine traditionnelle indienne. Les objectifs sont les mêmes que la MTC (avec une prise en compte de la constitution de chacun) mais les moyens mis en œuvre différents : on va retrouver une partie alimentaire importante et beaucoup de massages, et également des purges et des lavements qu’on trouve beaucoup moins dans la MTC. Le yoga aussi est issu de l’ayurveda et est le sport santé associé, comme le Qi Gong pour la MTC.

 

« Ce n’est pas quand on a soif qu’il faut creuser un puits », peux-tu nous expliquer cette devise que vous mettez en avant ?

 

C’est un proverbe chinois qui illustre à merveille l’idée de prévention je trouve. En France la prévention a une image qui n’est pas forcément très bonne alors que c’est vraiment utile et important. Beaucoup de gens se satisfont de se sentir “pas trop mal”, avec quelques petits inconforts à droite à gauche, mais ça va, on fait avec, on verra ça plus tard, jusqu’ici tout va bien. Sauf qu’en cas de stress, de fatigue ou d’attaque externe (virus, microbes…) on est plus vulnérable et on met plus de temps à s’en remettre (on creuse le puits pour boire). Contrairement à ce qu’on croit, quand on prend soin de soi en prévention, on atteint une sensation de bien-être effective qui peut être quasiment constante, on ne fait pas les choses pour rien ou pour plus tard, on le ressent concrètement et on passe du “je vais pas trop mal” à “je me sens BIEN”. Et on est beaucoup moins vulnérable aux attaques.

 

Si tu avais un conseil à donner à notre communauté pour améliorer son bien-être durable, quel serait-il ?

 

Si on veut atteindre ses objectifs et être disponible pour les autres, il faut d’abord s’occuper de soi et d’être bien. On a tendance à se dire « je prendrai soin de moi quand tout ira bien, quand le reste sera réglé » mais en fait c’est un prérequis !

 

J’ai vu que parmi tes nombreuses activités tu enseignes dans le supérieur, quelle satisfaction en tires-tu ?

 

Oui, je donne des cours en stratégie de communication et en gestion de projets dans le supérieur. J’adore le contact avec le nouvelle génération que je trouve hyper inspirante, ça me booste vraiment !

 

 

Il y a beaucoup d’entrepreneurs à succès dans la région de Bordeaux, quelle est votre secret sauce ?

 

Dans la région de Bordeaux, il y a un écosystème start-up très dynamique, avec de l’hyper-croissance. En ce qui nous concerne on est plutôt sur une croissance douce et raisonnée. En matière de secret sauce je crois qu’on est moins dans la stratégie et davantage dans l’écoute de notre instinct, de notre feeling et on s’attache à saisir les opportunités. J’ai remarqué qu’en étant beaucoup dans la stratégie je passais à côté de certaines choses et je me mettais trop de freins.

 

Quel est le roman (ou le film) qui t’a le plus marqué et pourquoi ?

 

The Greatest Showman avec Hugh Jackman et Zac Efron. Le film raconte l’histoire dans les années 1870 d’un entrepreneur américain Phineas Taylor Barnum qui développe des spectacles de cirque. C’est une comédie musicale avec une bande originale fantastique et super feel good. C’est aussi un film sur la persévérance qui incite à ne jamais abandonner tant que nos rêves ne sont pas accomplis.

 

 

Quel est le plus beau voyage que tu aies réalisé ?

 

L’Australie en sac à dos pendant 3 mois en 2012. J’ai vraiment été touchée par la communauté aborigène, son art et sa mythologie.

Comment progresses-tu ?

 

Avec des déclics ! Je me remets en question souvent. Récemment j’ai travaillé sur ma part d’énergie féminine, parce que je me suis rendue compte que j’étais trop dans l’action, dans des énergies masculines, au détriment de mon bien-être du coup. J’ai lu entre autres Le grand livre du Féminin sacré de Josée-Anne Sarazin-Côté, une auteure du Québec. Cette lecture m’a notamment fait passer ce cap d’accepter pleinement mon statut de mère alors que mon fils avait déjà 2 ans. Jusque là j’avais l’impression que ce rôle écrasait les autres, alors qu’en fait, je me suis étendue et développée, ajoutant de nouvelles cordes à mon arc. J’y ai trouvé beaucoup de paix.

 

 

Que penses-tu des compléments alimentaires ? En prends-tu personnellement ? Aux Etats-Unis, la consommation de compléments est beaucoup plus répandue qu’en Europe, va-t-on suivre la même tendance ?

 

C’est une belle invention de l’époque moderne. Je trouve ça vraiment utile de pouvoir complémenter son alimentation avec des produits de qualité. Oui j’en prends et j’utilise la levure de bière et le curcuma notamment !

 

Que penses-tu de Konjak Paris ? As-tu un conseil nous prodiguer ?

 

Je trouve votre projet vraiment intéressant car ce n’est pas simplement un produit, aussi qualitatif soit-il, vous encouragez les gens à être actifs, et vous avez une démarche écoresponsable et un bel esprit ! D’ailleurs le konjac est bien connu pour ses vertus dans la pharmacopée chinoise.

Un conseil : prenez soin de vous pour mener ce projet aussi loin que vous le souhaitez, avec toujours autant d’énergie !

 

 

xxx

Jak 

sachet et pilulier konjac konjak paris

Ecrire un commentaire