Fempo x Konjak Paris Portrait de Claudette et Fanny

Aujourd’hui on se retrouve pour faire connaissance avec Claudette et Fanny, les superbes warriors de la marque Fempo.
Mais alors Fempo quésako ? 

 

 

Hello les filles ! Merci d’avoir pris le temps de répondre pour nos Jaks. Vous vous présentez en quelques
mots ? 


On s’est rencontrées il y a dix ans à Vancouver, au Canada. On était colocs là-bas ! 
Fanny a grandi à Vénissieux, en banlieue lyonnaise et moi à Montréal au Canada.
On se retrouve quelques années plus tard, en 2016, quand Claudette décide de venir en France pour reprendre ses études en politiques publiques à Sciences Po. 

2-3 mois après l’arrivée de Claudette en France, on a commencé à discuter. On s’est vite aperçues qu’on avait les mêmes valeurs, les mêmes ambitions et la même culture… Il fallait qu’on monte un truc ensemble ! 

On s’est arrêtées sur le sujet de la santé des femmes et des protections hygiéniques. 

Les sujets des règles et des protections hygiéniques étaient jusque là peu abordés. On voulait se lancer le défi de travailler sur un secteur qui n’était pas forcément en vogue et très swag et réussir à en faire quelque chose de décomplexé et à l’image des femmes qu’on est et qu’on aime ! 

Pendant que Claudette continuait ses études, on a décidé de tout miser sur ce projet et avec tout l’audace et l’ambition de deux femmes qui ne connaissaient pas du tout le secteur de la lingerie ou des protections hygiéniques on s’est lancées avec un budget de 240 euros !

Aujourd’hui FEMPO c’est une super équipe de quinze personnes et des milliers de femmes qui veulent changer le game dans leurs vies. 

Vous nous racontez l’histoire « Fempo », comment en êtes-vous arrivées à partir d’un problème qui touche beaucoup de gens, à créer et à entreprendre ? 


Au début c’était plus un travail de recherche entre copine, on ne savait pas exactement ce qu’on voulait faire ! 

Il y avait de plus en plus de bruits médiatiques en France autour de la santé des femmes et des protections hygiéniques jetables. On sentait qu’il y avait une vraie prise de conscience en France et en Europe sur le sujet. 

On a décidé de lancer un sondage sur les réseaux et de poser directement la questions au femmes ! 

Pour comprendre s’il y avait un problème, On a décidé de lancer un sondage sur les réseaux et de poser directement la questions au femmes ! 

“Quels produits utilises-tu pendant tes règles ?”, “Es-tu satisfaite de tes protections hygiéniques ?”, “Si tu es insatisfaite, explique-nous pourquoi”.

3000 personnes nous ont répondu quasiment dès le début et 600 femmes nous ont laissé leurs mails pour suivre notre aventure. On s’est rendues compte que 7 femmes sur 10 avaient un problème et étaient insatisfaites de leurs protections hygiéniques actuelles et que celles-ci étaient “inconfortables”. 

Elles avaient peur pour leur santé mais aussi pour la planète parce qu’elles génèrent beaucoup de déchets tous les mois mais qu’elles n’avaient pas le choix. 

Le sujet nous a plu à toutes les deux, donc on s’est lancées dans cette aventure. 

Au moment de la création de FEMPO en 2017, il n’y avait aucune existence de ces culottes en France et en Europe.

Au démarrage, nous avions 240 euros, une machine à coudre et l’accès à des tutoriels de couture sur YouTube.

Nous avons noué un contact unique et régulier avec nos testeuses en France à l’aide d’interviews téléphoniques ou en face à face pour améliorer le produit constamment et finalement proposer à nos clientes une culotte qui corresponde exactement à leurs besoins. Plusieurs prototypes ont vu le jour et la culotte parfaite est finalement sortie en mars 2018. 

 

C’est quoi votre parcours professionnel pour en arriver là ? 


Quand on s’est rencontrées avec Fanny, je travaillais dans une association :
The Elizabeth Fry Society avec des femmes principalement marginalisées en contact direct ou non avec le système carcéral. J’ai travaillé sur des questions de comment aider ces personnes, leurs enfants et famille. C’est en bossant dans cette ONG que je me suis rendue compte de certaines aberrations concernant la femme et que l'envie de défendre la cause féminine a pris de l'ampleur. 

2-3 mois après l’arrivée de Claudette en France, on a commencé à discuter. On s’est vite aperçues qu’on avait les mêmes valeurs, les mêmes ambitions et la même culture… Il fallait qu’on monte un truc ensemble ! 

Venant de milieux modestes toutes les deux, on était sensibles à la santé des femmes et aux inégalités ! 

A cette époque là, Fanny bossait en freelance et elle était en pleine remise en question. 

Après avoir bossé pour des grosses boîtes comme Bouygues Telecom, en agence, elle voulait développer un projet qui ait du sens, qui la fasse kiffer ! 

Avec Fanny, on n’a pas du tout un background d’ingénieurs textile, ou même d’entrepreneurs. Donc on a dû tout apprendre ! 

Google a été notre R&D. Grâce aux blogs, aux tutos Youtube et la machine à coudre de Fanny, on a pu sortir le tout premier prototype. 

 

 

Qu’est-ce que vous pensez de l’entrepreneuriat
féminin ? 


Pour nous entreprendre, c’est la poursuite de notre combat ! C’est parvenir à ses buts, ses objectifs, par le travail, et l’envie de tout gagner ! C’est avoir un beau projet, qui nous porte, et qui nous fait avancer toujours plus haut ! 

Si tu as un projet qui te tient à coeur, alors go ! 

Arrêtons de nous comparer aux autres. Arrêtons de regarder ce qu’on les autres pour décider ce dont on a besoin. 

C’est à nous de décider ce qu’on veut accomplir ou non. 

A travers FEMPO, on cherche à aider les femmes à se réapproprier leur corps, à ce qu'elles en prennent conscience, qu'elles le comprennent. Nous sommes convaincues que l’empowerment des femmes passe par une meilleure compréhension de leurs corps. Nous souhaitons leur donner tous les outils pour qu'elles puissent faire de leur corps un véritable allié.  

 

 

Que pensez-vous de l’initiative Konjak Paris ? 


Nous pensons que c’est une belle initiative car vous permettez aux femmes de reprendre le contrôle sur leur corps et leur bien être. 

En se sentant mieux dans leur corps, elles reprennent confiance en elles. Elles reconnaissent leur corps comme une force et quelque chose de positif. 

Trop souvent, notre corps est perçu comme faible, on le compare aux autres. 

Mais le corps est l’espace qu’on habite, qui nous suit et avec lequel on grandit, on vieillit, ça doit donc être le premier lieu par lequel on redéfini qui on est, qui on veut être. 

A travers votre projet, vous avez cette volonté d’aider les femmes à se réapproprier leur corps également ! 


 

Un leitmotiv à partager avec nous ? 


We believe the difference between a wish and a goal is a plan. 

 

Des projets pour l’avenir ? 


On a prévu de lancer plusieurs nouvelles collections cette année pour mettre encore plus de paillettes et de joie dans la vie des femmes et c’est quelque chose que notre communauté demande :) 

On souhaite grandir encore plus et faire grandir la communauté FEMPO et toujours garder le smile chaque jour ! 

 

PS : Retrouvez-nous sur Instagram pour un super concours Fempo X KonjakParis 

xxx

Jak

 

sachet et pilulier konjac konjak paris

Ecrire un commentaire