Interview Kahina Mounier CEO Konjak Paris

Chaque semaine, j’ai vraiment l’envie de partager avec toi des portraits de femmes. Des entrepreneuses, des artistes, des médecins, des scientifiques… Des femmes du monde entier, des femmes passionnées et passionnantes. Et pour commencer ce nouveau rendez-vous mensuel entre toi & moi, laisse-moi te présenter ma créatrice, la co-fondatrice et C.E.O. de Konjak Paris. Parce qu’il faut du courage pour dévoiler le visage derrière une entreprise, rencontre avec celle qui n’en manque pas, de courage : Kahina Mounier.

Alors Kahina tu es donc diplômée d’HEC Montréal, artiste, auteur, mannequin… et maintenant C.E.O. Beaucoup de cordes à ton arc !

L’entreprenariat c’est donc ton nouveau challenge ?

Exactement, le terme challenge est très approprié ! L’entreprenariat c’est de famille : mes parents ont créé leur compagnie de production de dessins animés : 2d 3D Animations quand j’avais 6 ans. Ils ont toujours dit qu’ils avaient eu 3 enfants : moi, leur société et ma petite sœur ! J’ai donc baigné dans l’entreprenariat depuis toute petite ! Mes études à HEC Montréal m’ont également formée et donné le goût de l’entreprenariat.

J’ai fait presque tous les métiers : de femme de ménage à vendeuse en prêt-à-porter, en passant par manager d’un Escape Game ou encore professeur en tutorat (et j’en passe). Aujourd’hui j’ai encore plusieurs casquettes mais cette fois que des choses qui me plaisent vraiment ! Je suis artiste car je dessine et je peins, mannequin (j’ai d’ailleurs signé avec l’incroyable agence IMG en 2019 !), je suis également auteur pour du dessin animé (j’ai participé à l’écriture d’un long-métrage que je présente au Cartoon Movie en mars prochain !) et je réalise en ce moment mon premier court-métrage avec mon papa !

Je me suis toujours dit que je voulais faire un métier qui “ fasse du sens ” et c’est ce que j’incorpore dans tous les projets que j’entreprends. Et puis finalement, quand on a un message bien spécifique à faire passer : quoi de mieux que de définir son propre métier pour atteindre ce but !

De plus j’ai toujours aimé faire beaucoup de choses, toucher à tout, être initiatrice de nouvelles idées et trouver des solutions, je pense que c’est l’essence même de tout entrepreneur !

Pourquoi Konjak Paris ou plus précisément pourquoi ce projet pour te lancer dans l’entreprenariat ?

Comme je disais j’ai toujours voulu trouver un métier qui “ fasse du sens ”, c’est pourquoi me servir de mon expérience personnelle et en faire profiter les autres était pour moi indispensable. J’ai rencontré de nombreux obstacles dans ma vie et celui de la santé a été un gros frein. L’alimentation a été une des difficultés les plus importantes pour moi, contre laquelle je me suis battue chaque jour pendant plus de 10 années. La découverte de la racine de konjac a été la révélation qui m’a permis de sortir d’une spirale infernale. Ma famille, le soutien médical et psychologique, et ma volonté ont fait une grande partie du travail, mais il me manquait ce coup de pouce concret et efficace, qui me permettrait de reprendre entièrement le contrôle sur mon bien-être. L’ajout de cette plante à mon quotidien a soulagé mon esprit, mon énergie et m’a permis de m’épanouir enfin totalement. C’est pourquoi j’ai tout de suite voulu en faire profiter les autres, partager mon expérience et permettre à tous ceux qui en ont besoin de profiter des extraordinaires propriétés du konjac.

Enfin, ce produit est le parfait medium pour mettre en valeur les femmes, les aider et les rassembler, ce pour quoi je mets un point d’honneur dans ma vie !

Pourquoi vouloir en faire ton nouveau combat ?

Ce projet me tient à cœur car il reflète un des plus durs combats de ma vie. Au travers de celui-ci, je veux pouvoir apporter aux personnes qui rencontrent les mêmes problèmes l’“ outil ” que je n’avais pas quand j’étais dans la même situation. De plus, voir le parcours de ma maman et son expérience en tant que chef d’entreprise m’a toujours inspirée. Elle s’est battue depuis son plus jeune âge pour sortir du carcan imposé par la culture musulmane de sa famille, affronter la compartimentation faite par les sociétés pour placer les femmes en dessous de l’homme et montrer, par sa force et sa détermination, que par le biais de son métier elle pouvait participer à l’égalité homme/femme, l’égalité des ethnicités… en bref l’égalité de tous, tout en mettant en valeur leurs différences qui sont l’enrichissement de notre monde !

Ce qui illustre le mieux cela est une citation d’Antoine St Exupéry qui guide ma vie depuis que j’ai travaillé sur celle-ci pour un concours d’éloquence auquel j’ai participé quand j’avais 18 ans : “ Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. ”

Les notions de liberté, de confiance en soi, d’empowerment ont l’air d’avoir une place importante dans ta vie non ?

Oui ! Une fois de plus cela découle de ce que j’ai mentionné précédemment : le combat de ma maman. Depuis toute petite elle m’a poussé vers ces valeurs, avec pour but de me donner accès à toutes les choses qu’elle ne pouvait avoir quand elle était petite. Elle m’a inscrite à des cours de danse classique dès l’âge de 4 ans, la musique dès l’âge de 6 ans, le sport, l’art, la lecture etc… Me permettant d’avoir la liberté de choisir qui je voulais être et de découvrir toutes les possibilités de la vie. Elle m’a ainsi montré la chance que j’avais d’avoir accès à l’éducation et à toutes les richesses que peuvent offrir la vie.

Malheureusement, des difficultés sont apparues très tôt dans ma vie qui ont chamboulé ce beau tableau et brisé ma confiance en moi. Afin de survivre face à ces problèmes, je me suis réfugiée dans les études et les activités extra-scolaires. J’avais donc en apparence un parcours presque impeccable mais en réalité un combat quotidien qui me semblait insurmontable. Ce qui m’a permis de tenir le coup ont été principalement mes nombreux voyages dans le monde entier et particulièrement mes projets humanitaires, et ma découverte de l’art. Mes voyages m’ont ouvert l’esprit et le cœur, la découverte des cultures, des gens, des paysages… un enrichissement incomparable ! De plus, les projets humanitaires que j’ai montés m’ont permis de prendre conscience de la dure réalité d’autres personnes et ainsi de retrouver la force pour faire face à mes propres défis : prendre conscience que c’était moi qui dosait l’importance et l’énergie que je mettais dans mes problèmes, et qu’il est important de pouvoir reculer, se remettre en question, et voir la “ big picture ” afin de ne pas se complaire dans un mal-être dont nous sommes nous-mêmes les principaux acteurs. Enfin, la découverte de l’art a été, sans exagérer, un réel outil de survie. C’est le dessin qui m’a permis, à un moment de ma vie où j’étais incapable d’exprimer ce qui se passait à l’intérieur, de transmettre mes émotions sous une autre forme. En bref, une vraie thérapie !

Donc oui la liberté, la confiance en soi et l’empowerment sont en fait les valeurs qui m’ont aspiré à continuer à me battre et avancer. Chacun a ses forces et ses faiblesses, chacun est différent et c’est ce qui fait la beauté de notre monde ! Je pense avoir la chance d’avoir hérité de la force de caractère et la ténacité de ma maman, qui m’ont permis de ne jamais lâcher ! Aujourd’hui Konjak Paris est pour moi la consécration de mon parcours, comme si tout tombait en place, me montrant que toutes ces difficultés étaient là pour me rendre plus forte et me nourrir afin de pouvoir partager avec tous ces valeurs !

A l’heure du “ Body positive ” tu penses donc avoir ta pierre à ajouter à l’édifice avec Konjak Paris ?

Tout à fait ! Je suis tellement heureuse de voir aujourd’hui ces évolutions dans le milieu de la mode, de la publicité, du bien-être… qui montrent qu’il n’existe pas un seul standard de beauté ! Pour moi l’importance du “ body positive ” est la dimension mentale : se sentir belle, c’est se sentir bien ! Quelle que soit notre morphologie, notre ethnicité etc… la réelle beauté est celle que nous reflétons par qui nous sommes. C’est pourquoi j’insiste sur le fait que ma gélule n’est pas pour la perte de poids, mais pour le contrôle de celui-ci. Se sentir en contrôle de son corps est la base de la sensation de bien-être et c’est ce qui me manquait. Je veux également profiter de mon entrée dans ce marché pour montrer qu’il n’est pas obligatoire de vendre de la “ minceur ”, de la “ maigreur ”, une quantité de kilos à perdre… pour vendre des compléments alimentaires reliés au contrôle de son poids.

Je veux également faire passer le message de la difficulté que rencontrent les femmes aujourd’hui dans nos sociétés face aux standards imposés par plusieurs industries. Sans même s’en rendre compte, presque toutes les femmes vivent au quotidien avec un “ stress ”, une “ angoisse ” de cette image que l’on reflète. Le temps et l’énergie dépensés à cette inquiétude, les empêchent de pouvoir s’épanouir à 100% dans les autres aspects de leur vie. Et si ma clientèle première sont les femmes, je sais que ce problème touche également de plus en plus les hommes, et pour cela bonne nouvelle : Konjak Paris peut être pris par tout le monde ! Ayant été moi-même en souspoids et en surpoids, je sais oh combien il est important de pouvoir apprécier son corps comme il est et ne pas se battre contre lui, mais avec lui.

Le “ body positive ” est plus que l’acceptation de l’apparence de son corps, c’est l’acceptation de qui l’on est, avec nos forces et faiblesses, et réussir à apprécier notre personne entièrement. 

Pour revenir à Konjak Paris, tu n’as pas peur que ton produit soit considéré comme une énième “ pilules minceurs ” ?

Non !! (rires) Évidement cette “ peur ” était là au début, mais je me suis vite rendue compte qu’elle n’avait aucune raison d’être. Pourquoi ? Parce que d’une part, scientifiquement l’action de cette plante est prouvée, et d’autre part le message de mon produit est bien différent de ceux des “ pilules minceurs ” sur le marché. Je ne dis pas au gens de peser un certain poids mais de se sentir bien dans leur corps. Konjak Paris n’est pas une énième pilule, c’est bien plus ! C’est un concept, une idée, presque une philosophie de vie : un allié efficace et différent !

Tu vois donc Konjak Paris comme un outil, un petit plus pour accompagner le quotidien des femmes ?

Oui exactement ! Et j’ai réfléchi la totalité de mon projet dans ce sens-là. Le pilulier Konjak Paris a été pensé pour pouvoir accompagner les femmes dans leur vie bien remplie. Design, petit, compact, avec un bouchon qui assure à celui-ci de rester bien fermé (fini l’inondation de gélules dans le fond de son sac !) notre pilulier trouvera sa place dans un sac à main, un sac de sport ou encore une banane (mon sac à main de prédilection !). Et puis il y a toi, Jak, la petite mascotte de la marque, le petit “ Jimini Cricket ” toujours de bons conseils qui nous accompagnent au quotidien. Pour les filles de la génération 90s, tu t’apparentes à la version animée de Lizzie dans le sitcom “ Lizzie McGuire ” ! Donc oui, tout est pensé pour que Konjak Paris soit un partenaire du quotidien !

Pour toi c’est quoi une femme Konjak Paris ?

… une Femme ! Il n’y a pas de définition justement de la femme Konjak Paris ! La femme Konjak Paris, c’est toutes les femmes en même temps, c’est la diversité ! Mais pour répondre quand même à la question, je dirai qu’une femme Konjak Paris est une femme qui a ajouté à son quotidien un allié pour l’aider à s’épanouir et atteindre ses objectifs ! Une femme qui fait maintenant partie d’un réseau de femmes présentes les unes pour les autres, créant ainsi une plateforme d’échange et d’entraide !

Tu nous en dis un peu plus sur moi, Jak ?

Il était pour moi très important de pouvoir incorporer l’art à mon projet. Comme je l’ai expliqué plus haut, la découverte du dessin a été vraiment salvatrice pour moi. J’ai créé mon propre univers, mes propres personnages, mes amis imaginaires en quelque sorte, qui m’accompagnent tous les jours ! C’est cette passion thérapeutique que j’ai voulu faire transparaitre grâce aux graphismes que j’ai créé pour la compagnie : le logo et toi Jak. Tu es un petit personnage délicat, sympathique mais avec un fort caractère ! Avec un rôle de bonne conscience, de coach personnel, de confidente, de conseillère… tu es l’alliée de tous ! Curieuse, dynamique, drôle et surtout : hyper attachante !

Ah oui, ça je sais, je suis super cool ! Et du coup comment vois-tu l’évolution de Konjak Paris ?

Je t’avoue qu’aujourd’hui je vis plutôt au jour le jour : “ vivre le moment présent ”, une philosophie que j’ai mis du temps à imprégner, mais qui est devenue maintenant ma façon de voir la vie ! Mais c’est également ce qui me conforte dans mon investissement dans ce projet : je suis tellement passionnée par ce que je fais maintenant, que quelle que soit la direction que prend cette aventure, je ne regretterai jamais de l’avoir choisi !

Cependant, mes aspirations pour Konjak Paris sont évidemment de réussir à faire le relais de cet “ outil ” à tous ceux qui peuvent en bénéficier, réussir à faire passer les messages d’acceptation de soi et des différences, réunir les femmes, montrer leurs forces et les aider à réaliser leurs rêves et leurs passions !

D’ailleurs, je suis en train d’établir un partenariat avec une association qui lutte pour les mêmes idées : pour chaque achat Konjak Paris un don leur sera fait. Cet argent sera ensuite redistribué à des femmes ayant besoin d’un soutien pour leurs projets d’études, projets professionnels... projets de vie ! J’ai hâte de partager ce partenariat au grand jour une fois finalisé !

Je suis tellement heureuse, de par mon métier, de pouvoir participer directement à donner une égalité des chances aux femmes. Pour moi l’éducation est l’un des piliers les plus importants dans la construction de sa personne. J’aspire donc à ce que Konjak Paris puisse aider chaque année de plus en plus de femmes en France, ou nous lançons en premier la mise sur le marché du produit, et, je l’espère, partout dans le monde !

Last but not least, avec toutes tes activités tu nous donne ton secret pour garder la forme ?

Le sport !!! J’y mets un point d’honneur : à moins d’une catastrophe intergalactique, rien ne me fera rater une séance de sport ! (rires) Le sport a une place très importante dans ma vie et ce, depuis toute petite. J’ai commencé la danse à l'âge de 4 ans et j’ai fait 12 ans de danse classique au conservatoire, 4 années de modern jazz et 2 ans de hip hop. J’ai toujours fait plusieurs sports également (escalade, GRS, équitation...) Jusqu’à ce que je me passionne pour l'athlétisme ! Mes spécialités étaient le triple saut, 200, 300 et 400 mètres, hauteur, relais et cross. J’ai fait plusieurs fois les championnats de France en équipe, en interclubs, en UNSS et en individuel. Ma plus belle victoire : être vice-championne de France au relais 800×200×200×800 !

Puis avec mon entrée en prépa maths associés mes problèmes de santé qui devenaient de plus en plus présents, il m’était devenu impossible de maintenir un rythme d’entraînements chaque soir de la semaine en plus des compétitions le week-end. J’ai donc continué le sport avec la course à pied (que j'adore !) et la salle de sport. Puis j'ai lâché le sport pendant presque 2 ans, ce qui a empiré au final mon état physique et psychologique... Et c’est alors que j'ai découvert la boxe ou plus précisément le K1 !

Une vraie révélation qui sans exagérer a changé ma vie. Le K1 c'est comme le kickboxing, qui autorise les coups avec les pieds et poings, avec en plus les coups de genoux. L'importance du sport dans l'équilibre d’une vie m'a été inculquée par mes parents et particulièrement ma maman qui est une grande sportive et ancienne compétitrice de lutte et de bodyfitness ! Le sport permet un équilibre autant physique que psychologique indispensable encore plus dans nos vies qui vont à mille à l'heure aujourd'hui.

Pour revenir à la découverte du K1 : j'ai toujours refusé de faire des sports de combat (malgré mes parents qui insistaient car cela m'aiderait pour la confiance en moi et mon assurance). J'avais pour discours " Je ne supporte pas la violence ". J'avais TOUT faux. Un art martial n'a rien à voir avec la violence bien au contraire. Le K1 m'a appris une rigueur incroyable dans le travail de mon corps et de mon mental. Ma confiance en moi a été boostée (même physiquement je me tiens plus droite !). Cette sensation de maîtriser sa force et celle de son adversaire, le mélange entre technicité des gestes et élégance des mouvements : le K1 est une vraie danse ! Je ne me suis jamais sentie aussi forte, autant par des muscles inconnus qui sont apparus sur le haut de mon corps, que par la force mentale que j'ai acquise ! Même si je ne fais pas de compétition et n’ai pas l'intention de me battre dans la rue (rires), le fait de savoir que je serai capable de me défendre est une sensation de puissance incomparable ! Et cerise sur le gâteau : j'ai enfin des abdos dessinés !

En conclusion le sport est pour moi une vraie thérapie et mon défouloir ! J'aimerais que tout le monde prenne conscience des bienfaits d’une activité physique régulière, non seulement pour maintenir son corps " in shape " et en santé, mais également pour son bien-être global puisque son incidence sur l’équilibre psychologique est indéniable !  

xxx

Jak

sachet et pilulier konjac konjak paris

2 commentaires

Bravo Kahina pour ta créativité ton énergie et ton talent … tu es au bon moment avec le bon projet et les bonnes visions … tu vas réussir dans tout ce que tu entreprends .. ça n’a fait vraiment plaisir de participer à une de tes inspirantes initiatives, merci … 🙏👍❤️

Nicole Lehmann 27 février 2020

Bravo et bonne continuation

Mohamed Haimoud 27 février 2020

Ecrire un commentaire