Confinés au fourneau et kilos en trop

Aujourd'hui c'est Noémie qui nous partage un de ses articles, tu ne sais pas encore qui est la pétillante Noémie ? Retrouve son portrait sur notre site juste ici ;-)

 

 

En cette période si particulière, nous sommes beaucoup à avoir trouvé du réconfort dans la cuisine. Cuisiner est même devenu une de nos principales occupations pendant le confinement. Il n’y a qu’à regarder les stories qui ont défilé sur les réseaux sociaux pour découvrir les plats plus ou moins appétissants de tous ces apprentis chefs. Tout le monde y va de sa recette, même celui qui n’avait jamais vraiment cuisiné avant. Miroir de nos états d’âme, pansement de nos émotions, plus que jamais la nourriture est un refuge, une sorte d’échappatoire. On se dit qu’en ce moment avec tout le stress ambiant, il faut savoir se faire plaisir.  C’est ce qu’on fait et tant pis pour les kilos en trop !

 

 

 

Alors, maintenant que la fin du confinement a sonné et que nous ôtons enfin notre pantalon de survêt’ tout usé, nous pouvons voir si les tartes aux pommes, fondants au chocolat ou autre babka ont eu raison de notre garde robe. Si pour certains le petit short d’été n’a aucun problème à fermer, pour d’autres l’angoisse monte quand le jean ne passe pas les hanches. Et qu’on se le dise, nous espérons tous pouvoir nous sentir bien dans notre maillot de bain cet été et aussi que le seul masque dont nous aurons besoin, c’est celui qui nous permettra du faire du snorkeling en Méditerranée.

 

Pour certains la perte de poids se fera facilement, pour d’autre une nouvelle partie de yoyo va commencer. Nous n’avons pas tous le même métabolisme, ni le même rapport à notre corps mais nous vivons tous dans cette société où le corps est une sorte de carte de visite. Entre tyrannie de l’apparence et liberté de se choisir, culte de l’image et amour de soi, l’équilibre est parfois difficile à trouver. En même temps que les réseaux sociaux, les magazines, le cinéma ou la pub nous abreuvent d’icônes à la plastique irréprochable, il s’est développé un discours qui pousse à l’acceptation inconditionnelle de soi. Trouver son poids idéal doit être une question de santé et de bien être et non un diktat d’apparence. Être bien dans son corps, passe donc avant toute chose par le détachement du regard de l’autre et par l’estime de soi.

 

 

Et si on oubliait les régimes

 

Lorsque l’on a que quelques petits kilos à perdre, un simple réajustement alimentaire et un peu d’exercice physique suffiront. Mais s’il s’agit de perdre 10, 15, 20 kg ou plus, il faudra passer par une réforme complète de notre hygiène de vie. Bien sûr il n’est aucunement question de se lancer dans un quelconque régime car aucun régime minceur ne peut donner des résultats durables.  Si dans la perte de poids l’alimentation est la première préoccupation, on file tout droit dans le mur de l’échec. Pour gagner notre « pari minceur », il est essentiel de prendre en considération tous les aspects de notre être comme nos émotions, notre mental et notre système nerveux car nous sommes bien plus qu’un corps physique.

 

Pour perdre du poids durablement, la réforme doit s’articuler autour de 6 pôles :

 

  1. L’alimentation : elle doit être la plus saine et équilibrée possible, sans privations ni frustrations.

Voici quelques repères :

  • Mangez chaque jour des fruits et légumes de saison de préférence bio, et commencer vos repas par une crudité ou un jus de légumes si vous ne digérez pas bien le cru.
  • Assaisonnez vos plats avec de bonnes huiles végétales en variant les plaisirs pour un meilleur apport en oméga 3/6/9 (colza, noix, chanvre, cameline, lin...)
  • Consommez au minimum une fois par semaine des petits poissons gras pauvres en métaux lourds et riches en oméga 3 (sardine, anchois, maquereau, hareng...)
  • Supprimez les aliments raffinés (pain blanc, pâtes blanches, aliments riches en sucre...) et privilégiez les céréales semi-complètes ou complètes (graines de sarrasin, avoine, quinoa, épeautre, mais, orge, seigle...)
  • Consommez des légumineuses au minimum 2 à 3 par semaine pour leur apport en vitamine B (lentilles, pois chiche, pois cassé, fèves, haricots secs, haricots rouges, flageolets...).
  • Buvez un verre d’eau à température ambiante 20 min avant votre repas pour vous préparer à la digestion.
  • Mangez léger le soir, en évitant la viande car la nuit notre corps étant au repos,  va stocker plus facilement.
  • Prenez le temps de manger et surtout de mastiquer, ainsi la sensation de satiété sera plus grande.
  • Buvez de l’eau régulièrement dans la journée

 

L’alimentation peut être aussi accompagnée de certaines plantes et compléments alimentaires pour stimuler la perte de poids, drainer ou encore aider à gérer les fringales. On peut penser par exemple au thé vert, au maté, au konjac, à la tige d’ananas, aux algues, au guarana, au pissenlit, etc. (demandez conseil à un professionnel de santé)

 L’exercice physique : le mouvement est essentiel à notre santé et il est important de bouger chaque jour. L’exercice favorise la dépense énergétique, limite la perte de masse musculaire et permet le maintien du métabolisme de repos. On doit trouver une activité physique qui nous correspond et dans laquelle on se sente bien. Mettez en place une routine le matin pour un bon réveil musculaire avec des exercices doux  pendant 20min. Évitez les footing au saut du lit car le cœur n’est pas prêt pour ça. Le meilleur moment pour faire des exercices plus poussés comme du cardio sera entre 17h et 20h.

 La détoxification du corps : faire une détox ne fait pas à proprement maigrir mais va faciliter la perte de poids future car un organisme encrassé et saturé en toxines est un organisme qui stocke en excès. Demandez conseil à votre naturopathe pour un programme adapté à vos besoins.

 La respiration : c’est un excellent exercice pour gérer le stress chronique, qui favorise la prise de poids. La respiration profonde et lente nous confère calme et bien-être. En apportant à notre corps de l’oxygène de manière tranquille, constante et régulière, nos muscles cessent d’être tendus, notre système nerveux sympathique arrête d’envoyer ses pics de cortisol et d’adrénaline et le processus de détoxification de toutes nos cellules est amélioré. Notre corps tout entier et notre esprit entrent  dans un état de calme. Commencez et finissez la journée par une bonne séance de 30 respirations.

 L’harmonisation mentale : le blabla constant de notre mental, l’anxiété, le stress,  stimulent la sécrétion de cortisol et d’adrénaline, des hormones favorisant la prise de poids. Pour rééquilibrer notre mental nous devons intégrer à notre quotidien des pratiques comme la méditation ou la relaxation. Méditer chaque jour pendant 10min minimum apporte de très nombreux bienfaits. Cela améliore la conscience de soi, aide au contrôle de l’anxiété, stimule la mémoire, améliore de sommeil et permet de diminuer la tension artérielle. Aujourd’hui il est très facile de trouver des méditations guidées lorsqu’on est débutant, comme celles que proposent par exemple Jonathan Lehmann, Christophe André ou encore Lili Barbery. 

 La gestion des émotions : afin de ne pas dévorer nos émotions sur une tartine de chocolat, nous devons apprendre à les exprimer, les comprendre et les gérer. Différentes méthodes comme la cohérence cardiaque, la relaxation auto-concentrative, l’écriture sont des vraies aides. On peut également se faire accompagner par un sophrologue, ou un psychothérapeute pour nous permettre de nous libérer et nous alléger.

 

Si la motivation est la clé de la réussite, un accompagnement par un professionnel de santé (naturopathe, nutritionniste, sophrologue, hypnothérapeute,…) est vivement conseillé afin d’être soutenu et accompagner dans sa démarche.

 

Prenez soin de vous !

 

Noémie Vega

Naturopathe

Cure 14 jours Konjak Paris - Formule 100% naturelle et Bio

Ecrire un commentaire