Article de presse dans le journal Charente Libre

Notre C.E.O adorée s'est illustrée dans le journal Charente Libreje n'ai pas résisté à l'envie de partager l'article avec vous ;-)

Je t'invite aussi à lire ici un autre super article ;-)

 

 

Kahina, surdouée des affaires 

Si elle avait découvert son produit plus tôt, peut-être que Kahina Mounier n'aurait jamais eu ce parcours plutôt exceptionnel pour une jeune fille de 27 ans. Son nom ne vous dit rien. Mais son visage est actuellement sur les écrans télé dans les pubs L'Oréal. Cependant, ce n'est pas sa carrière de mannequin qui la préoccupe en ce moment. Avec son associé, elle vient de créer un complément alimentaire à base de konjac une racine de plante japonaise, qui, une fois broyée, a pour vertu d'améliorer le transit et la digestion, tout en apportant une sensation naturelle de satiété...

Le lancement de ce produit 100 % naturel et fabriqué en France a démarré en flèche juste après le passage de Kahina Mounier dans l'émission de Raphaëlle Duchemin «La France Bouge», sur Europe 1, le 17 mai dernier, en pleine crise du Covid. «Après ça, on a reçu une pluie de commandes: 200 en une semaine. Ça ne s'arrêtait plus.» La jeune entreprise a vendu pour 10 000€ de marchandise en un mois et a vite été en rupture de stock. Le bouche à oreille et les commentaires sur le site ont continué de faire le succès des petites gélules, qui ont changé la vie de la jeune charentaise, qui souffre de troubles alimentaires depuis son adolescence. «Les bienfaits que j'ai ressentis, je veux que les gens en profitent aussi.»

Enfant précoce, mal dans sa peau, capable de s'isoler pendant des semaines dans sa chambre pour fuir le regard des autres et de ses amis, Kahina Mounier doit faire face à des troubles alimentaires sérieux qui vont à la fois l'handicaper dans sa vie de tous les jours et sans doute aussi lui donner cette force et cette envie de tout tenter, de voyager et d'aller voir ailleurs.

Née à Paris, la future PDG a grandi à Angoulême, où ses parents se sont installés quand elle avait 7 ans. Sa mère, Malika Brahmi et son père Florent Mounier, sont les patrons du studio d'animation 2D3D. Inscrite dans une classe pour enfant précoce à Sainte-Marthe, Kahina est une élève brillante. Elle obtient un bac S avec mention très bien. Après Maths sup et maths spé à Bordeaux, à 19 ans, elle s'envole au Canada pour poursuivre des études de commerce HEC à Montréal. Pour payer ses études, elle travaille pendant 8 mois, comme assistante de communication chez ses parents. Elle parle anglais, espagnol et chinois. Elle est femme de ménage, baby sitter et donne de cours de maths, physiques, d'anglais et d'espagnol... Elle restera sept ans au Canada. «J'ai eu un coup de foudre pour cette ville et ce pays.» 

Pendant ces sept ans, elle fait des sauts de puce à Hong Kong pour suivre une année à Polytechnique et part pour huit mois de mannequinat en Inde. «J'ai été repérée par un agent sur Instagram.» Du haut de ses 1,77m, elle posera pour Vogue, Elle, le Cosmopolitan indien. «On me reconnaissait dans la rue.» Une expérience incroyable qui la mènera ensuite exercer à Dubaï. «J'ai moins aimé l'atmosphère de cette ville  la place de la femme est réduite et méprisée
Après cette parenthèse, la jeune femme rentre au Canada reprendre ses études à HEC.

Elle découvre le produit en faisant des recherches sur internet.

Mais elle a la bougeotte. Sur internet, elle cherche un billet pas cher pour l'Amérique du sud. «Je tombe sur une destination extraordinaire au Nicaragua. Une île sur le plus grand lac d'eau douce.» Kahina part seule avec son sac à dos. «C'était la jungle, il n'y avait pas d'eau, pas d'électricité, on faisait sa toilette dans le lac.» En échange d'un logement, elle remplace l'institutrice partie enseigner dans le nord de l'île. «C'était une petite classe, traversée parfois par les poules et les cochons du village...» L'éducation a toujours été importante aux yeux de la jeune fille. 1 % des ventes de ses produits est reversé à l'association «Toutes à l'école» de Tina Kieffer, ex-directrice du magazine Marie-Claire et ex chroniqueuse télé auprès de Christine Bravo .

Un peu plus tard, toujours cette envie de découvrir le monde la mènera en Colombie, qu'elle traversera du nord au sud en deux mois. Toujours en sac à dos. «J'ai travaillé dans une ferme de café, j'ai passé la frontière de l'Equateur à pied... Mais j'avais beau fuir, mes problèmes intérieurs étaient toujours là.» 

Eté 2018, Kahina, à bout de force, rentre en France soigner ses problèmes de santé. En novembre 2019, elle découvre la racine de konjac en faisant des recherches sur internet. Elle teste le produit. «En quatre jours, j'ai vu la différence. je suis moins ballonée, je ne grignote plus» Lionel Melka , qui a déjà investi dans plusieurs start-up est séduit par le projet qu'il découvre au fil des discussions sur le réseau social professionnel Linkedin. Il apporte les finances.
«Je voulais créer un société de compléments alimentaires depuis longtemps.»
Ce professeur des finances à l'université Dauphine à Paris, qui a écrit cinq livres, dit avoir trouvé avec Kahina «une associée extraordinaire, qui a de grandes qualités de motivation, de sérieux et d'intelligence. Ses problèmes de santé font qu'elle a une grande envie d'aider les gens. Elle a un super parcours.»   

Encadré 

Made in France

"Tout ce qui compte pour moi est dans ce produit, il est bio, naturel et écoresponsable." 

Le produit est fabriqué dans un laboratoire français NHP à Lille, qui s'est entouré de médecins, et de professionnels de la santé pour mettre au point sa composition, qui contient de la poudre de racine de konjac bio, du poivre noir bio, de la vitamine C extraite d'acérola bio. Le produit peut être livré dans un pilulier qui sert de système de recharge pour une action écoresponsable.

Cure 14 jours Konjak Paris coûte 29,90€ en achat unique ou 19,90€ en abonnement. Prendre 3 gélules avec un grand verre d'eau 30 minutes avant chaque repas.

Livraison gratuite en France métropolitaine, Belgique et Luxembourg.

La première commande contient : un pilulier et un sachet de 120 gélules (14 jours) et des petites surprises !

renseignements: https://www.konjakparis.com/

 

Article rédigé par Christelle Lasaires
Photo: Quentin Petit 

 

xxx

Jak

sachet et pilulier konjac konjak paris

Ecrire un commentaire