5 façons de garder vos poumons en bonne santé

La plupart des gens veulent être en meilleure santé. Mais il est rare qu'ils pensent à protéger et à maintenir la santé de leurs poumons.

Il est temps de changer cela. Selon les statistiques, les maladies chroniques des voies respiratoires inférieures, dont la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et l'asthme, étaient la troisième cause de mortalité en 2010. 

La vérité est que vos poumons, tout comme votre cœur, vos articulations et d'autres parties de votre corps, vieillissent avec le temps. Ils peuvent devenir moins souples et perdre de leur force, ce qui peut rendre la respiration plus difficile. Mais en adoptant certaines habitudes saines, vous pouvez mieux préserver la santé de vos poumons et les faire fonctionner de manière optimale et ce même en vieillissant

1. Ne pas fumer ou arrêter de fumer

Vous savez probablement déjà que fumer augmente votre risque de cancer du poumon. Mais ce n'est pas la seule maladie qu'il peut causer. En fait, le tabagisme est lié à la plupart des maladies pulmonaires, notamment la BPCO, la fibrose pulmonaire idiopathique et l'asthme. Il rend également ces maladies plus graves. Les fumeurs ont 12 à 13 fois plus de risques de mourir d'une BPCO que les non-fumeurs, par exemple.

Chaque fois que vous fumez une cigarette, vous inhalez des milliers de substances chimiques dans vos poumons, notamment de la nicotine, du monoxyde de carbone et du goudron. Ces toxines endommagent vos poumons. Elles augmentent le mucus, rendent le nettoyage des poumons plus difficile et irritent les tissus. Les voies respiratoires se rétrécissent progressivement, ce qui rend la respiration plus difficile.

Le tabagisme entraîne également un vieillissement plus rapide des poumons. À terme, les substances chimiques peuvent favoriser le développement de cellules pulmonaires cancéreuses.

En outre, le tabagisme est à l'origine d'environ 90 % de tous les décès par cancer du poumon chez les hommes et les femmes. Chaque année, plus de femmes meurent du cancer du poumon que du cancer du sein.

Quel que soit votre âge ou le temps que vous avez passé à fumer, arrêter de fumer peut vous aider. Dans les 12 heures suivant l'arrêt du tabac, le niveau de monoxyde de carbone dans votre sang revient à la normale. En quelques mois, votre fonction pulmonaire commence à s'améliorer. En un an, votre risque de maladie coronarienne est deux fois moins élevé que celui d'un fumeur. Donc plus vous restez non-fumeur longtemps, plus votre état s'améliore.

Pour arrêter de fumer, il faut généralement plusieurs tentatives. Ce n'est pas facile, mais cela en vaut la peine. La meilleure façon de réussir est peut-être de combiner conseils et médicaments.

A LIRE AUSSI: 5 règles simples pour une santé incroyable

 

2. Exercice pour mieux respirer

Outre le fait d'éviter la cigarette, faire régulièrement de l'exercice est probablement la chose la plus importante que vous puissiez faire pour la santé de vos poumons. Tout comme l'exercice permet de maintenir votre corps en forme, il permet également de maintenir vos poumons en forme.

Lorsque vous faites de l'exercice, votre cœur bat plus vite et vos poumons travaillent plus fort. Votre corps a besoin de plus d'oxygène pour alimenter vos muscles. Vos poumons intensifient leur activité pour fournir cet oxygène tout en expulsant une quantité supplémentaire de dioxyde de carbone.

Selon un article récent, pendant l'exercice, votre respiration passe d'environ 15 fois par minute à environ 40 à 60 fois par minute. C'est pourquoi il est important de faire régulièrement des exercices d'aérobic qui vous permettent de respirer fort.

Ce type d'exercice est le meilleur entraînement pour vos poumons. Les muscles entre vos côtes se dilatent et se contractent, et les sacs d'air à l'intérieur de vos poumons travaillent rapidement pour échanger de l'oxygène contre du dioxyde de carbone. Plus vous faites de l'exercice, plus vos poumons deviennent efficaces.

La création de poumons forts et sains grâce à l'exercice vous aide à mieux résister au vieillissement et à la maladie. Même si vous développez une maladie pulmonaire au fil du temps, l'exercice contribue à ralentir sa progression et à vous maintenir actif plus longtemps.

A LIRE AUSSI : Comment se (re)mettre au sport !

 

3. Éviter l'exposition aux polluants

L'exposition aux polluants présents dans l'air peut endommager vos poumons et accélérer le vieillissement. Lorsqu'ils sont jeunes et forts, vos poumons peuvent facilement résister à ces toxines. Mais en vieillissant, ils perdent une partie de cette résistance et deviennent plus vulnérables aux infections et aux maladies.

Donnez un répit à vos poumons. Réduisez votre exposition autant que possible:

- Évitez la fumée secondaire et essayez de ne pas sortir pendant les périodes de pic de pollution atmosphérique.

- Évitez de faire de l'exercice à proximité d'un trafic intense, car vous risquez d'inhaler les gaz d'échappement.

- Si vous êtes exposé à des polluants au travail, assurez-vous de prendre toutes les précautions possibles. Certains emplois dans la construction, l'exploitation minière et la gestion des déchets peuvent augmenter le risque d'exposition aux polluants atmosphériques.

La pollution intérieure est généralement pire que la pollution extérieure. Cela, ajouté au fait que beaucoup passent la plupart de leur temps à l'intérieur de nos jours, augmente l'exposition aux polluants intérieurs.

Voici quelques conseils pour réduire la pollution intérieure :

- Faites de votre maison une zone sans fumée.

- Époussetez les meubles et passez l'aspirateur au moins une fois par semaine.

- Ouvrez fréquemment une fenêtre pour augmenter la ventilation de l'air intérieur.

- Évitez les désodorisants synthétiques et les bougies qui peuvent vous exposer à des produits chimiques supplémentaires comme le formaldéhyde et le benzène. Utilisez un diffuseur d'aromathérapie et des huiles essentielles pour parfumer l'air de façon plus naturelle.

- Gardez votre maison aussi propre que possible. La moisissure, la poussière et les squames d'animaux peuvent pénétrer dans vos poumons et provoquer des irritations.

- Utilisez si possible des produits d'entretien naturels et ouvrez une fenêtre lorsque vous utilisez des produits qui dégagent des vapeurs.

- Assurez-vous que vous disposez de ventilateurs, de hottes d'aspiration et d'autres méthodes de ventilation adéquats dans toute la maison.

4. Prévenir les infections

Les infections peuvent être particulièrement dangereuses pour vos poumons, surtout en vieillissant. Les personnes qui souffrent déjà de maladies pulmonaires comme la BPCO sont particulièrement exposées aux infections. Cependant, même les personnes âgées en bonne santé peuvent facilement développer une pneumonie si elles ne font pas attention.

La meilleure façon d'éviter les infections pulmonaires est de garder les mains propres. Lavez-vous régulièrement à l'eau chaude et au savon, et évitez autant que possible de vous toucher le visage.

Buvez beaucoup d'eau et mangez beaucoup de fruits et de légumes - ils contiennent des nutriments qui aident à renforcer votre système immunitaire.

Tenez-vous au courant de vos vaccinations. Faites-vous vacciner contre la grippe chaque année, et si vous avez 65 ans ou plus, faites-vous également vacciner contre la pneumonie.

A LIRE AUSSI : Comment se débarrasser d'un rhume rapidement

 

5. Respirez profondément

Si vous êtes comme beaucoup de gens, vous prenez des respirations peu profondes dans la région de votre poitrine, en n'utilisant qu'une petite partie de vos poumons. La respiration profonde aide à dégager les poumons et crée un échange complet d'oxygène.

Dans une étude publiée dans l'Indian Journal of Physiology and Pharmacology, les chercheurs ont demandé à un groupe de 12 volontaires de faire des exercices de respiration profonde pendant 2, 5 et 10 minutes. Ils ont testé la fonction pulmonaire des volontaires avant et après les exercices.

Ils ont constaté une augmentation significative de la capacité vitale après 2 et 5 minutes d'exercices de respiration profonde. La capacité vitale est la quantité maximale d'air que les volontaires peuvent expirer de leurs poumons. Les chercheurs ont conclu que la respiration profonde, même pour quelques minutes, était bénéfique pour la fonction pulmonaire.

Les exercices de respiration peuvent rendre vos poumons plus efficaces. Pour l'essayer vous-même, asseyez-vous dans un endroit calme et inspirez lentement par le nez uniquement. Ensuite, expirez au moins deux fois plus longtemps par la bouche. Il peut être utile de compter vos respirations. Par exemple, lorsque vous inhalez, comptez 1-2-3-4. Puis, en expirant, comptez 1-2-3-4-5-6-7-8.

Les respirations peu profondes viennent de la poitrine, et les respirations plus profondes viennent du ventre, où se trouve votre diaphragme. Soyez conscient que votre ventre monte et descend au fur et à mesure que vous vous entraînez. Lorsque vous faites ces exercices, vous pouvez également vous sentir moins stressé et plus détendu.

A LIRE AUSSI: Les 13 bienfaits du yoga confirmés par la science

 

Conclusion

Essayez d'intégrer ces cinq habitudes dans votre quotidien : Arrêtez de fumer, faites régulièrement de l'exercice, réduisez votre exposition aux polluants, évitez les infections et respirez profondément. En concentrant un peu de votre énergie sur ces tâches, vous pouvez contribuer à maintenir le fonctionnement optimal de vos poumons tout au long de votre vie.

A LIRE AUSSI: 8 façons de nettoyer vos poumons

 

 

Commence à prendre soin de toi dès maintenant